Une constante sur la gamme : pour conserver la typicité du terroir et ne pas l'effacer par un élevage trop marqué, l'ensemble des vins dégustés sont passés en fûts avec environ seulement 20 % de bois neufs. La durée varie un peu, de 8 à 12 mois.

Les vins dégustés :
  • Saint Péray "Les Sauvagères" 2009 : 14,5 / 20
  • Crozes Hermitage blanc "Mule Blanche" 2009 : 15,5 / 20 
  • Hermitage blanc "Le Chevalier de Sterimberg" 2007 : 17,5 / 20
  • Crozes Hermitage rouge "Domaine de Thalabert" 2006 : 15 / 20 
  • Cornas "Les Grandes Terrasses" 2007 : 16 / 20 
  • Hermitage "La Petite Chapelle" 2004 : 16,5 / 20

Au final, une très belle gamme représentative du Rhône septentrional !

Saint Péray Les Sauvagères 2009

80 % marsanne, 20 % roussanne. Robe or clair. Nez assez intense, floral et fruité, avec des notes vanilées et réglissées (c'est très jeune, le bois est encore assez présent mais donne un nez agréable). L'attaque est légère, puis le vin prend de l'ampleur et du gras en bouche, et finit sur une belle amertume.

Bon Saint Péray, à attendre deux ans. 14,5 / 20

Crozes Hermitage Mule Blanche 2009

50 % marsanne, 50 % roussanne. Robe or assez clair. Nez bien ouvert, sur des fleurs aux flagrances plus lourdes que le Saint Péray, avec des notes anisées et mentholées, moins fin à ce stade que le Saint Péray. En bouche, l'attaque est grasse, il y a du volume, la finale est fraiche et longue.

Très (trop) jeune, mais un vin qui a du potentiel et devrait être très bon dans quelques années. 15,5 / 20

Hermitage blanc Chevalier de Sterimberg 2007

65 % marsanne, 35 % roussanne. Robe d'un bel or marqué. Nez superbe, puissant, sur les fruits (poire, pomme-tatin, banane !), évolue sur la cire, la vanille et le miel, bref complexe et fin ! La bouche montre une ampleur magnifique, pas charpentée mis longue, au boisé encore présent (c'est jeune !), veloutée et équilibrée, avec une finale de classe. Regouté après les rouges, l'ampleur de ce vin lui permet de rester impertubable et de montrer à nouveau son excellence. Je suis surpris par les pourcentages relatifs des cépages. Je m'attendais à plus de roussanne pour apporter de la finesse, mais c'est le terroir et le savoir-faire du viticulteur qui s'en chargent.

Grand vin, à attendre une dizaine d'années. 17,5 / 20

Crozes Hermitage rouge Domaine de Thalabert 2006

Robe assez sombre, mais avec déjà des notes d'évolution !? Nez assez expressif et complexe : fruits noirs, épices, réglisse, giboyeux (on retrouve l'évolution). Bouche ronde et agréable, pas très corpulente, aux tanins peu agressifs et réglissés.

Bien, mais ne pas attendre. 15 / 20

Cornas Les Grandes Terrasses 2007

Robe assez sombre (je m'attendais à plus pour un Cornas). Beau nez intense, très typé : une pointe de violette, puis ce sont les épices qui jouent leur symphonie, avec du poivre très présent en fin de partition. La bouche est très corsée et charpentée, avec du volume et des tanins présents qui accentuent le côté rustique du vin. On est bien sur Cornas, même si c'est plus civilisé que les Cornas d'autrefois.

Devrait être très bon dans 6-8 ans. 16 / 20 pour son potentiel.

Hermitage La Petite Chapelle 2004

Robe assez sombre, déjà un peu évoluée. Nez expressif, d'abord fumé et toasté puis fruité (fruits noirs). Un peu de réduction disparait très vite à l'aération. La bouche est étonnante pour un Hermitage assez jeune : fruitée, presque gourmande, avec une belle longueur marquée par une certaine acidité et une pointe de minéralité, sur des tanins fondus.

Beau vin, presque déjà à point, qui pourra attendre 5 ans, voire 8 pour ceux qui aiment les vins évolués. 16,5 / 20