Brut Classic

Chaque cépage représente le tiers de l’assemblage.
La robe paille montre une certaine intensité.
Le nez n’est pas très ouvert dans un premier temps, puis dévoile des notes florales et briochées à l’aération.
La bouche est caractérisée par sa fraîcheur ; c’est agréable et assez long.
Un champagne classique, qui porte bien son nom : 15 / 20.

Blanc de blancs 2004

La robe paille présente des reflets verdâtres.
Le nez est expressif, sur les fleurs blanches, la pomme verte et le citron.
En bouche, l’attaque est ronde puis la fraîcheur domine et lui donne une belle longueur.
Un champagne très agréable pour l’apéritif : 16 / 20.

Amour de Deutz 2002

C’est la grande cuvée en blanc de blancs de la maison.
La robe est d’une couleur paille soutenue.
Le nez est intense et aromatique : fruits secs, brioche, des notes d’agrumes.
A l’attaque, les bulles sont très présentes, mais très vite c’est la matière riche qui impressionne, avec même une certaine vinosité (il n’y a pourtant pas du tout de pinot noir !), et c’est en fin de bouche que la fraîcheur apparaît de concert avec un peu d’amertume pour apporter une magnifique longueur.
Un grand vin, à attendre pour qu’il se complexifie encore : 17 / 20.

Millésimé 2005

Environ 70 % de pinot noir et 30 % de chardonnay.
La robe est d’une couleur paille intense.
Le nez est très intense, sur la brioche et les fruits secs.
La bouche est ronde, fruitée, avec un bel équilibre et une finale saline et longue.
Un millésimé très réussi : 16,5 / 20.

William Deutz 1999

Environ 70 % de pinot noir et 30 % de chardonnay.
La robe est d’une couleur paille à peine plus intense.
Le nez se délivre peu à peu et révèle une grande complexité : fruits blancs, torréfaction, tabac, fruits secs …
La bouche est à la fois riche et élégante, avec une grande finesse de bulles, une complexité telle que les arômes se fondent, une jeunesse éclatante et une longueur phénoménale.
Un très grand vin, qui peut être encore attendu au moins 5 ans, quasiment au niveau du fabuleux 1996 : 18 / 20.